JOURNAL.SN

Actualités du Sénégal

Violence faite aux femmes: le DG de l’APS à l’honneur (vidéo)

Scandal-APS-DG-Thierno-Birahim-Fall-violence-force-employées-Fatou-Diop

Selon Surleterrain, le DG de l’Aps Thierno Birahim Fall, avec l’aide de deux délégués du personnel et de gros bras extérieurs au service, a usé de la force pour faire évacuer de leur bureaux deux agents cadres qui ont eu le tort de contester une décision les concernant.

Scandale à l'APS: le DG Thierno Birahim Fall use de la force contre des employées

Scandale à l'APS: le DG Thierno Birahim Fall use de la force contre des employéesSource: Surleterrain.sn

Posted by Jammj infos on Thursday, January 30, 2020

« En présence d’un clerc d’huissier, il a fait immobiliser la dame Fatou Diop cheville ouvrière de la restructuration de l’agence, pour faire changer les serrures du bureau qu’elle occupe. La même opération a été tentée sur une autre dame, Yaye Fatou Ndiaye, elle aussi violentée pour la faire quitter son bureau. »

« De simples notes de services pour nommer ou sanctionner »

Une source interne informe de Surleterrain informe que « toute cette opération s’est déroulée devant des témoins médusés dont le secrétaire général du Synpics Bamba Kassé obligé de quitter une réunion de commission du dialogue national présidée par Baidy Agne. A notre confrère qui était présent, le directeur de l’Aps a promis l’enfer d’une procédure disciplinaire. Son seul tort ? Etre du côté des victimes. »

« Le commissaire Dramé mêlé dans ce ramdam »

Face au refus de la nommée Yaye Fatou Ndiaye de vider les lieux, rapporte nos confrères, le directeur de l’Aps a donné l’ordre à ses sbires de la vider des lieux parce que dit il: « J’ai eu le commissaire Dramé qui m’autorise à user de la force contre tout récalcitrant ». Les agents ont dû sur insistance du clerc, se résoudre à ne pas aller jusqu’au bout de la forfaiture.

Cette situation intervient dans un contexte où l’Aps doit bientôt passer en société nationale après deux ans de troubles. « Tout serait partie des envies de monsieur Fall de procéder à des nominations après le vote de la loi qui dissout l’Aps et autorise le président de la République à créer une nouvelle entité. Sans attendre le décret de promulgation, ni celui qui crée la nouvelle entité et sans même attendre d’être confirmé à son poste le DG a procédé par simple note de service, un procédé dont il est coutumier depuis 2012, à des nominations. Sauf qu’aucun des postes qu’il veut pourvoir n’existe actuellement dans l’organigramme de l’Aps. », relaye Surleterrain.

Toujours selon leur source, « il y a aujourdhui une situation délétère avec quelques agents qui font du zèle parce des postes leur son promis. Une guerre de positionnement qui pourrit la situation au point que deux délégués du personnel ont joué aux gros bras lors des incidents. »

Le Synpics interpellé

L’attitude du Synpics inquiète également certains agents qui ne comprennent pas « que le Synpics reste silencieux alors que son secrétaire général Bamba Kassé est au courant de tout »

Mais il se trouve que Monsieur Kassé décide d’observer le silence en attendant le moment opportun pour s’y prononcer.