JOURNAL.SN

Actualités du Sénégal

Journée de l’Enfant africain: le message du Garde des Sceaux aux enfants en difficulté

A l’image des autres pays africains, le Sénégal a célébré, ce mardi 16 juin 2020, la Journée de l’Enfant africain. Cette cérémonie a été présidée par le Garde des Sceaux, Me Malick Sall, sous le thème : « Accès à un système de justice adapté aux Enfants.» Dans son allocution, le Ministre de la Justice a salué la mémoire des enfants de Soweto (Afrique du Sud), massacrés lors d’une manifestation pacifique contre une loi d’éducation discriminante en 1976. Cette journée de l’Enfant africain est célébrée cette année dans un contexte fortement marqué par la pandémie à Coronavirus qui a rendu impossible le déplacement des enfants des autres régions du pays. Pour le Garde des Sceaux, le thème de cette année doit conduire à évaluer les mécanismes adoptés en cas d’implication des enfants dans des procédures judiciaires en qualité de victimes, témoins ou d’auteurs présumés (dont la culpabilité doit bien entendu être prouvée). Ainsi, souligne-t-il, un ambitieux programme pour faciliter l’accueil et l’hébergement des enfants en difficulté et/ou en conflit avec la loi a été adopté à la suite de l’érection de la protection judiciaire et sociale en programme dans le cadre de la Lettre de Politique Sectorielle Justice/Budget-programme.

Les temps fort du Message du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice.

16 JUIN 1976 – 16 JUIN 2020: MEMOIRE

Voilà quarante-quatre ans que des étudiants sud – africains ont été massacrés à SOWETO pour avoir simplement manifesté et protesté contre une éducation inspirée de l’apartheid, ce régime ségrégationniste et abject.

Ces étudiants revendiquaient un droit fondamental : le droit à l’éducation.
En ce jour mémorable, les pensées du Gouvernement du Sénégal vont vers ces jeunes africains lâchement massacrés. Leur sacrifice ne sera pas vain.

La commémoration de la Journée de l’Enfant africain offre à l’Union africaine et l’ensemble des Etats membres l’opportunité de réaffirmer leur engagement en faveur de la protection des enfants. Au-delà de la commémoration, cette Journée doit servir de prétexte pour évaluer les efforts consentis pour garantir l’effectivité des droits reconnus aux enfants.

UN 16 JUIN DANS UN CONTEXTE DE COVID-19

Vous l’aurez constaté, cette année la Journée de l’Enfant africain édition 2020 sera célébrée dans des conditions exceptionnelles à cause de la pandémie COVID -19 qui incontestablement constitue pour l’humanité, une source d’angoisse.

Contrairement à l’année 2019, cette année malheureusement vous ne pourrez pas vous retrouver entre frères et sœurs des quatorze (14) régions du Sénégal pour, pendant deux jours, fraterniser, discuter, partager, danser, chanter.