JOURNAL.SN

Actualités du Sénégal

COMMUNIQUE : La Directrice générale de l’Aquaculture :
Relancer l’aquaculture pour arriver à 50 000 tonnes d’ici à 2023

Dans le cadre de l’accélération du programme de développement de l’aquaculture, inscrit dans le Plan Sénégal Émergent (PSE), la Directrice générale de l’Aquaculture, Madame Tening Sene a commencé sa tournée à Fatick, le lundi 15 juin 2020, avec son équipe.

Ce programme, en collaboration avec le Programme de Renforcement de la Résilience à l’Insécurité Alimentaire et Nutritionnelle au Sahel (P2RS) financé par la BAD a pour but la valorisation des infrastructures aquacoles, mis en place dans les 7 régions d’intervention du projet.

Après une visite de courtoisie au gouverneur, la délégation a visité l’écloserie de Fatick (semance de poisson), l’unité de fabrique d’aliments et la ferme des femmes de Ndiaye-Ndiaye composée de 5 étangs qui peuvent produire en 6 mois, en moyenne 6 tonnes. La Directrice générale a profité de cette occasion pour rappeler l’importance de l’aquaculture : “ L’aquaculture est un secteur phare du Plan Sénégal Emergent avec comme objectif la production de 50 000 tonnes d’ici à 2023. Ce défi va donc occasionner la création d’emplois et le développement économique et social”.

Cette tournée, d’une durée de 8 jours s’inscrit également dans la dynamique de relancer les activités post crise Covid 19, conformément aux instruction de son Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, à travers le Programme de Résilience Économique et Sociale. Les régions de Fatick, Ziguinchor, Sédhiou, Kolda, Tambacounda et Matam seront à l’honneur.

Ainsi, il s’agira de mener un vaste programme de valorisation avec l’empoisonnement des fermes de Missirah, Djirago, Sarré Diatta, Bona le pôle aquacole de Sedhiou, à Matam (Mbakhna et Belly Diallo ) d’appuyer les femmes bénéficiaires du bassin de dégorgement de Katakalousse avec du matériel d’exploitation avec du matériel d’exploitation, d’améliorer la vulgarisation des activités du projet et pour sa pérennité.

Avec l’épidémie du Coronavirus qui sévit dans le monde depuis plusieurs mois déjà, cette tournée a été, pour la la Directrice générale de l’Aquaculture, une occasion de remettre des masques et des gels hydro alcooliques aux femmes et jeunes de Fatick mais aussi de rappeler les gestes barrières afin de freiner la propagation de la pandémie.

Ghislaine Rokhy GOUDIABY
Conseillère technique communication
Agence Nationale de l’Aquaculture
00 221 77 522 07 08